Matinale : Quelles alternatives au salariat en 2019 ?

Mardi 10 mai 2018, Crédit Agricole, 5 rue de la Monnaie, Rennes

Une matinée passionnante et conviviale rythmée par des interventions de professionnels, des témoignages de membres et des moments d’échanges plus informels. Elle s’est révélée riche en découvertes et a permis d’explorer différentes approches du travail et de la création d’entreprise.

Liberté, autonomie et… sécurité

Christian Jourand délégué régional Bretagne-Normandie de Links consultants et Vanessa Vanderhaeghen directrice régionale de Cadres en mission ont présenté le portage salarial. Alliant indépendance, valorisation de l’expertise et sécurité du statut, le portage salarial bénéficie depuis 2017 d’une convention collective. Il représente une véritable opportunité pour des cadres expérimentés en transition. La souplesse du portage permet de réaliser des missions en supplément d’une création d’entreprise, d’une retraite ou d’un CDI. Les témoignages de Danièle Asser et Claire Vautrin ont apporté des éclairages sur l’accompagnement des sociétés de portage salarial, la création de son offre de service, le positionnement de co-producteur face aux entreprises clientes…

Les groupements d’entreprises ou les Entreprises de Travail à Temps Partagé proposent également de belles alternatives au salariat traditionnel.

Kom&Do, entreprise rennaise créée par Jean-François Bertrand et Jérôme Duval, se définit comme une Entreprise de Travail à Temps Partiel choisi. Son objectif est de créer une rencontre entre les nouvelles attentes de salariés et les entreprises en recherche de compétences supplémentaires. L’engagement de Kom&Do va au-delà d’une simple mise en contact. Elle accompagne les entreprises (TPE, PME et Start-up) dans la définition de leur besoin et du poste adapté. Ce service permet d’externaliser la prise de risque du recrutement de nouvelles compétences, notamment lorsqu’elles représentent un volume horaire faible. Du côté des « komanddos », elle participe à leur intégration dans l’entreprise et anime un réseau autour d’événements, de formations ou d’afterwork.

Savoir s’entourer pour entreprendre

Gween HouédryLa Piste, accompagne à la création de micro-entreprise. C’est un statut simple pour démarrer une entreprise. Elle présente de nombreux avantages pour des activités dont les charges de fonctionnement et les investissements sont faibles. Mais pour créer son activité la vraie question est de choisir le bon axe. En deux mots, trouver la bonne piste pour décoller !

Cyrille Gabory a hésité entre l’auto-entrepreneuriat, le portage salarial, le temps partagé… avant de créer sa SAS en 2013. Il a trouvé dans la création d’entreprise la liberté et la souplesse recherchée. Mais il faut savoir bien s’entourer. En confiant sa gestion administrative à un comptable, Cyrille a pu consacrer plus de temps au développement de son activité. Les réseaux professionnels, comme In’Situ Développement, sont aussi des atouts pour éviter l’isolement.

La franchise est une option encore peu utilisée en France (10 % d’entreprises franchisées contre 50 % aux États-Unis). Mathieu Delalande, côté franchiseur et Yann Guigot, côté franchisé ont permis d’avoir une vue globale sur les avantages et les contraintes d’une franchise. Elle apporte une notoriété, une assistance et un réseau. Par contre, il faut bien connaître les obligations liées au contrat de franchise. Par exemple, le périmètre de la zone de chalandise et le plafond du Chiffre d’Affaire, sont des éléments essentiels pour éviter des déconvenues.

Samuel Maupilé, directeur de clientèle professionnelle au Crédit Agricole Ille & Vilaine, a rappelé le rôle conseil des banques pour le financement des créations d’entreprise. Notamment, le Crédit Agricole organise des cafés de la création où se rencontrent experts comptables, membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie et futurs entrepreneurs.

Un grand merci :

  • à la team de la matinale : Anne-Gaëlle Corpel, Gwénaël Harscouët de Keravel, Charlotte Rolland,
  • et à Sylvie Mellet du Crédit Agricole, précieux partenaires de l’association pour cette invitation vers un univers des possibles !

Matinale In’Situ Développement : l’approche réseau

L’approche réseau : une démarche cruciale en période de transition professionnelle.  70% du marché de l’emploi destiné aux cadres est cachés ! Fort de ce constat, In’Situ Développement a organisé une matinale « Parlons job, parlons vrai » sur le thème de la « démarche réseau ».

Dans le cadre du partenariat établi avec l’association, cette matinale s’est tenue dans les locaux du Crédit Agricole rue de la monnaie à Rennes. In’Situ Développement remercie tout particulièrement Sylvie Mellet pour sa gentillesse, sa disponibilité et son accueil chaleureux.

Des approches complémentaires présentées par des intervenants de qualité

Ont répondu présents à cette invitation, une trentaine de participants et six intervenants, experts en réseau qui ont participé aux trois tables rondes :

  • Comment établir sa stratégie réseau

Animée par Valérie Vergez (Pop Learn Studio) et Florent Letourneur (Happy to Meet You). Ce thème a été abordé à travers différentes questions

  • Oser ou pas ?
  • Comment rentrer en contact avec quelqu’un qu’on ne connait pas ?
  • Comment cibler efficacement ?
  • Quand établir les connections et comment entretenir le réseau (quel suivi ?)
  • La posture en entretien réseau

Ce sujet a été traité à travers le cas pratique d’Anne Lion (Bouygues Immobilier) qui a su mobiliser son réseau pour réussir une transition professionnelle. Ses apports ont été mis en perspective et illustrés par Thomas Baligand (conseiller à l’APEC et blogueur) autour des questions suivantes

  • Quelle préparation pour les entretiens réseau?
  • Comment présenter sa démarche ?
  • Réciprocité : quel intérêt pour qu’une personne sollicitée réponde favorablement à une demande contact ?
  •  Prospectives: comment fera-t-on du réseau demain?

Ce débat a été animé avec des approches très complémentaires entre réseau physiques & réseaux d’affaires par Louis-Marie Vautier (Smile Co-Working et Marie & Marie) complété par un expert des réseaux sociaux Christophe Djafar (Dolmen & créateur du blog « Le Socialez-Vous ? »).

  • Comment les différentes générations vont-elles réseauter ?
  • Quelles tendances & habitudes de réseautage sont susceptibles apparaître ?
  • Comment réseauter de manière innovante et efficace ?

Linkedin est incontournable, la qualité prime sur la quantité et enfin, Oser est un leitmotiv

Chaque participant est passé successivement sur les 3 tables rondes, et a pu échanger dans un style direct et bienveillant. Voici résumés quelques apports de ces discussions :

Pour ceux / celles qui hésitaient encore, le rôle primordial de LinkedIn a été souligné comme l’outil du réseau professionnel. Un profil accrocheur (qui je suis / ce que j’aime faire) est nécessaire mais pas suffisant. Il faut privilégier les mises en relation avec les « pairs » sur des critères de centre d’intérêts communs. Des publications ciblées et à contenu avec valeur ajoutée établissent une légitimité sur un sujet et sécurisent «l’épaisseur » d’un profil.

Twitter a aussi sa place dans le paysage du réseau professionnel bien qu’avec un impact plus limité dans le temps pour les questions de recrutement.

 Privilégier la qualité à la quantité été un conseil commun répété sur les 3 tables rondes. Quel que soit le réseau virtuel, le contenu fait office de « vitrine » des compétences et du savoir être. Le professionnalisme y est de rigueur. A contrario l’amateurisme dans une simple publication ou un re-post pourra dégrader significativement une légitimité longue à établir.

OSER : ce mot a été entendu, répété souligné sur chaque table. Des cas concrets de situations où il a fallu oser et dont les résultats ont été concluants, ont engagé chacun dans cette ambition… il n’y a plus qu’à…. Seule condition de clarifier sa requête : « Les meilleures demandes sont celles qui sont légitimes et bien expliquées ». Ainsi il est crucial de bien expliquer l’objectif de chaque entretien réseau à la personne qu’on sollicite. L’entretien réseau n’est jamais un entretien de recrutement et deux principales cibles d’entretiens réseaux ont été distinguées :

  1. Pour découvrir un métier : L’objectif ici est plus de connaitre que de se faire connaitre. Sollicités en première phase de recherche d’activité, ces échanges visent à découvrir une activité, un secteur
  2. Pour cibler une fonction : une fois le secteur mieux cerné, le but est d’identifier les forces et améliorations possibles dans son profil pour accéder à une fonction visée. Des actions de formations, rencontres, conférences peuvent permettre de compléter une expérience sur certains aspects importants. La préparation soignée de ces entretiens commencera à établir une légitimité sur la fonction visée. L’accès à des pairs permettra de se constituer un premier réseau dans la fonction éventuellement au courant des opportunités de recrutement à venir.

Enfin, si le réseau devient incontournable en période de transition, il doit être vivant et cultivé tout au long de sa carrière. Selon l’activité professionnelle, 1 heure par jour peut être nécessaire pour faire vivre et alimenter ce réseau.

Un rendez-vous inspirant et engageant

  • « Bravo. C’était très pro….. et surtout très instructif et opérationnel. »
  • « Merci pour cette belle Matinale… Ça fait un bien fou.»
  • « Trois ateliers très intéressants. »
  • « Super matinale, très enrichissante… merci aux intervenants. »

Sont quelques-uns des retours exprimés par les participants au sujet de cet événement favorisant partage d’expériences et de conseils dans un cadre de professionnalisme et de bonne humeur!

Cette atmosphère détendue et constructive a également été perçue par nos experts

  • « Merci de votre invitation et de la qualité de nos échanges. C’était un plaisir ! »
  • « C’était un événement très intéressant et très sympathique. Je suis ravie d’y avoir participé. »

Le succès de cette « matinale » vient dont renforcer, s’il était besoin de le faire encore, l’intérêt de ces formats d’échanges très individuels. L’équipe organisatrice remercie chaleureusement chaque expert et chaque participant de ses contributions.